Au Liban, inauguration du centre mondial pour le dialogue

Le président de la République Michel Sleiman a parrainé le 10 mai 2011 l’inauguration du Centre mondial pour le dialogue, dénommé «Lika’», c’est-à-dire «rencontre», en arabe.

Affilié au patriarcat grec-catholique d’Antioche et de tout l’Orient, ce centre situé à Raboué a pu être créé grâce à la contribution du sultan d’Oman, Qabous ben Saïd. « Ce projet a lié d’affection le patriarcat au sultanat d’Oman (…) et cette entente sera gravée dans les archives patriarcales », a affirmé le nonce apostolique Gabriele Caccia, au nom du cardinal Leonardo Sandri.

 S’adressant au président Sleiman, il a ajouté : « Ce centre est au service de vos idées et de votre vision. Vous avez lancé, du haut de la tribune des Nations unies, l’idée d’un Liban au cœur du dialogue des civilisations, et le centre se veut (…) au service du message du Liban-message. »

Après avoir levé le voile sur la plaque commémorative, avec le patriarche d’Antioche Grégoire III Lahham, le président Sleiman a inscrit dans le registre d’or du centre : « Nous posons à cette occasion les jalons de l’aspiration de notre pays à devenir un espace de rencontre entre les civilisations, au regard de l’expérience du Liban dans le croisement interreligieux et interculturel».

Et le patriarche Lahham de déclarer : « Ce centre invite à une rencontre aux dimensions infiniment humaines, à travers la foi, la religion et la croyance. Il reflète la tradition de l’Église grecque-catholique qui se veut toujours une Église sans limites, œuvrant pour édifier des ponts d’entente dans un monde divisé (…). Et la présence du président Sleiman révèle tout l’amour qu’il porte pour cette Église. »

Aux côtés des personnalités diplomatiques et politiques présentes, l’éventail de personnalités religieuses a révélé toute la dimension du dialogue prôné : le mufti de la République, cheikh Mohammad Rachid Kabbani, le cheikh Akl druze, Naïm Hassan, le représentant du patriarche maronite, l’évêque Roland Abou Jaoudé, et le chef de la communauté évangélique au Liban, le pasteur Salim Sahyouni, étaient réunis… en plus du ministre des affaires religieuses du sultanat d’Oman Abdallah ben Mohammad al-Salimi et du secrétaire général du Centre Sultan Qabous pour la culture islamique, Habib ben Mohammad al-Rayami , qui a affirmé « l’entente de toutes les religions déistes sur la force de la raison dans la construction d’un dialogue efficace ».

Centre mondial pour la dialogue

Print Friendly
This entry was posted in Events and tagged , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.